SANTÉ et SOINS

Hygiène :

L’hygiène a une place importante dans l’élevage des tortues aussi bien en ce qui concerne le terrarium qu’en ce qui concerne l’enclos. Le terrarium doit être fréquemment désinfecté à l’eau de javel diluée. L’enclos doit être débarrassé tous les jours de la nourriture sèche ou souillée ainsi que des excréments. La coupelle à eau doit être nettoyée
et alimentée en eau propre.

Abcès :

Un abcès est un amas de pus solide localisé au niveau du cou, des membres, de la queue.

Carence en vitamines :

Dans ce cas une alimentation variée et le soleil sont les meilleurs remèdes. Il arrive cependant que certains signes apparaissent : la tortue rétracte sa tête dans la carapace d’une façon caractéristique. Les tortues qui ont les yeux collés font une carence en vitamine A.

Constipation :

Fréquente en captivité, elle peut être due à une alimentation trop sèche. Donner à la tortue des aliments riches en fibres et la baigner dans l’eau tiède deux ou trois fois par jour. En l’absence de résultats, lui faire avaler une petite quantité d’huile de paraffine. Attendre quelques jours, car le transit est assez long chez une tortue. Un chauffage au sol déclenche aussi une constipation.

Dermatites d’humidité :

Les mycoses touchent les tortues terrestres élevées dans un milieu trop humide (parc trop humide ou trop d’herbe). Des petites vésicules apparaissent sur la peau et sur la carapace. Si on ne traite pas à temps, les écailles peuvent tomber et il peut y avoir surinfection des os.

Déshydratation :

Principaux symptômes :
– La tortue n’urine pas
– Les yeux sont enfoncés

Diarrhée :

Elle peut avoir plusieurs causes :
– Déséquilibre alimentaire
– Chaud et froid
– Parasitose intestinale (voir vers ci-dessous)

Malformations :
Les malformations de naissance, sont dues à leurs gènes. Ces malformations sont, pour la majorité, bénignes et n’empêchent pas la tortue de vivre.

Les parasites

Les parasites externes :

Il faut les extraire à la pince à épiler, après les avoir imbibé d’éther.  Au point d’implantation par lequel elles sucent le sang se trouve une petite inflammation, il faut appliquer à cet endroit, pendant quelques jours, une lotion antiseptique.

Les Parasites internes :

Ils comprennent les vers et les protozoaires, les symptômes les plus courants sont :
– Anorexie et amaigrissement
– Diarrhée chronique
– Présence de parasites visibles dans les selles
– Déshydratation

Les vers ronds (ascaris, oxyures) sont des nématodes, ils sont détruits par le Panacur (ou le Fluvermal 2.5ml/kg) à raison de 2ml/kg par voie orale deux fois à un mois d’intervalle. Le Levamisole (Nemisol) est également un très bon vermifuge efficace contre les vers intestinaux et pulmonaires. Il s’utilise en injections.

Les tortues sont vermifugées avec du Panacur 2,5% liquide et ou du Flagyl buvable contre les vers à leur arrivée dans l’élevage, ne pas vermifuger chaque année, une juvénile qui n’a pas eu de contact avec d’autre tortue n’a pas besoin d’être vermifugé.

Les Rhinites :

Des injections de Baytril 5% sont effectuées pendant 10 jours à 3 semaines « selon l’ordonnance du vétérinaire » ainsi que des séances d’aérosol de 20 minutes de purebor pendant 10 jours, ou avec un appareil d’aérosol électrique avec un mélange de 1 ml d’une ampoule de Goménol soluble et d’1 ml d’une ampoule de Mucomyst et de 5 ml de sérum physiologique . Maintenir la tortue en terra chauffer 28° jour et nuit, baigner tous les jours

La rétention d’œufs :

C’est l’impossibilité pour une femelle de pondre ses œufs. Il faut veiller à ce qu’elle ne soit pas stressée et à ce que le lieu de ponte soit correct (terre meuble). Une tortue qui n’arrive pas à pondre est très agitée et souvent anorexique. Il faut faire appel au vétérinaire, qui après avoir pratiqué une échographie, adaptera le traitement.

La septicémie :

Une septicémie est une infection généralisée, qui s’est développée à partir d’un foyer infectieux non soigné « rhinite ». On observe des tâches rouges (suffusions) sous le plastron ou sur les membres. La tortue est toujours très abattue.

Isolement :

Les tortues en période de soins sont isolées dans le parc de quarantaine, ou selon les symptômes en terrarium de quarantaine.

Identité et puçage :

La tortue de moins de plus de 4 cm de plastron doit avoir été implantée d’un transpondeur la pose d’un transpondeur obligatoire avant d’obtenir son CIC.

 

Chaque tortue a un numéro d’identification personnel selon son ordre d’arrivée et son numéro de marquage.

 

Problème sanitaire :

Parasites  intestinaux : voir vermifuge page précédente

Humidité : peut provoquer des problèmes respiratoires et favoriser la Rhinite surtout
pour la Graeca qui est porteuse du germe de la Rhinite Contagieuse,
ainsi que des Mycoses cutanées.

Maladies d’une tortue :

Chaque tortue a une fiche sanitaire d’élevage si besoin.

Un carnet de santé par espèce est présenté au vétérinaire, afin qu’il y annote ses commentaires.

Une tortue qui présente des signes de faiblesse est mise dans le terrarium de quarantaine sans substrat, sur une alèze médicale. La température est constante à 28/30°C sous UVB 10%. Un bain est donné tous les jours afin d’éviter que la tortue ne se déshydrate pas. Il faut également vaporiser de l’eau 2 fois par jour. Selon les symptômes, je fais les 1ers soins de base sinon, je contacte un de mes vétérinaires et suis leur prescription médicale.

– Les soins sont appliqués sur prescription vétérinaire :

L’animal malade est placé en terrarium de quarantaine en fonction de la. L’animal reçoit un bain d’eau tiède afin de permettre l’évacuation des matières fécales et l’hydrater. Pendant le traitement, le terrarium et les accessoires seront tenus propres : déjections enlevées de suite et nettoyage complet à la Javel toutes les semaines. L’animal sera manipulé avec des gants à usage unique.

  • Dr JOSEPH : 22270 JUGON LES LACS – 02.96.31.61.91

  • Dr Schilliger : Clinique vétérinaire – 75016 Paris – Tél. 01.45.27.23.85

Mon élevage est inspecté tous les ans en septembre par le vétérinaire Dr Eric Joseph, clinique vétérinaire de l’Arguenon de JUGON LES LAC,

VETERINAIRE SPECIALISE POUR TOUS LES REPTILES DONT LES TORTUES :
Docteur Herpétologue SCHILLIGER
Clinique vétérinaire
75016 paris 01.45.27.23.85