Politique santé

Politique de prophylaxie :

– Je n’élève qu’une espèce de tortue donc je n’ai pas besoin de les séparer.

– Les tortues ne faisant pas partie du cheptel  sont mises dans le parc de quarantaine pour observation afin d’éviter toutes contaminations de parasites qui sont transmissibles uniquement par contacts infectés, ainsi que la rhinite.

– Un parc d’isolement est disponible au cas où il y aurait des conflits entre congénères.

– Les tortues venant agrandir mon cheptel sont vermifugées avec du Panacur cheval ou profender chat si besoin, je ne vermifuge jamais mes tortues car (comme les humains) elle a besoin d’ascaris pour que son intestin fonctionne bien. Je ne vermifuge pas chaque année. Posez vous la question « Qui dans la nature vermifuge la tortue ? »

– Pour les rhinites, sur prescriptions du vétérinaire, des injections d’Antibiotique  Baytril 5%, ainsi que des séances d’aérosol avec un mélange d’une ampoule de Goménol soluble et une ampoule de Mucomyst avec du sérum physiologique 5 ml sont nécessaires.

– Les tortues en période de soins sont isolées dans le parc de quarantaine ou, selon les symptômes, en terrarium de quarantaine dans la pièce sanitaire

Hygiène :

– Chaque jour les déchets de nourriture sont jetés dans une poubelle spécifique qui est portée une fois par semaine à la déchetterie ou incinérés.

– Une fois par semaine les coupelles pour l’eau sont désinfectées à l’eau de javel diluée et surtout bien rincées. Les bacs pour le bain sont nettoyés au jet d’eau.

– Les terrariums sont vidés une fois par mois et désinfectés régulièrement, les déchets sont retirés tous les jours et l’eau changée tous les jours.

Les terrariums, réfrigérateurs à froid ventilé et accessoires sont désinfectés à l’eau de javel et à l’eau froide en laissant agir 5 minutes.

Les mains sont nettoyées avec de l’Aseptimain Gel, désinfectant sans rinçage entre chaque manipulation.

Je porte des gants latex à usage unique quand un animal est en quarantaine d’observation.

Le suivi :

Pour chaque animal est répertorié dans un classeur. Les animaux sont pesés, mesurés régulièrement et observés.

Un animal en bonne santé :

  • Doit avoir un rapport poids/taille correct.

  • Ne doit pas avoir de blessure de la carapace ou des membres.

  • La peau et la carapace doivent être saines : Pas de parasites externes, de rougeurs, de mycose, de tâches blanches, etc…

  • Les yeux et le nez ne doivent pas couler.

  • La respiration ne doit pas être sifflante

  • La voir s’alimenter est une bonne chose.

Certains animaux mal nourris à la naissance (croquettes pour chat) ou transmission génétique ont le bec et les ongles qui poussent démesurément. Il est donc nécessaire d’y remédier afin que les animaux puissent continuer à se nourrir et éviter le mauvais cassage de griffes trop longues.

Outil adéquat : Mini perceuses/meuleuses sur batterie avec vitesse réglable, ou lime à ongles. Une pince à couper (uniquement pour les griffes).