La reproduction

L’accouplement :

reproduction2

L’accouplement chez les tortues peut être très violent. Certains mâles sont très brutaux et parfois certaines femelles sont gravement blessées, et traumatisées chez la Hermann le mâle est rarement agressif. Quelques mâles commencent à cogner dès la sortie d’hibernation alors que les pauvres femelles sont encore endormies. L’instinct de reproduction passe avant l’instinct de survie (se nourrir).

Dans l’enclos, Afin que les femelles ne subissent les assauts trop répétitifs du mâle, il faut au moins 3/4 femelles pour 1 mâle, jamais le contraire. Confectionnez plusieurs cachettes dans lesquelles les femelles pourront se cacher quand les mâles deviennent trop insistants.

L’accouplement est précédé d’une parade nuptiale. Le mâle mord les pattes de la femelle et parfois même sa tête jusqu’à ce qu’elle veuille bien se laisser faire, afin de l’immobiliser. De guerre lasse, la femelle se laisse alors saillir.

Le mâle pousse des cris aigus qui peuvent être impressionnants à entendre. Les reproducteurs doivent avoir atteint leur maturité sexuelle 10/14 ans et être en bonne santé. Si le mâle est trop jeune, la femelle pondra des œufs clairs.

Cohabitation :

Le rapport numérique entre les mâles et les femelles est très important…En effet, dans un enclos, les tortues sont obligées de cohabiter alors que dans la nature, la tortue est un animal solitaire qui retrouve ses congénères uniquement dans la période de reproduction. Les mâles se battront pour se partager la femelle lorsqu’ils sont en surnombre dans un même enclos ce qui peut engendrer de graves blessures. Paradoxalement, si dans un même enclos, il n’y a qu’un mâle et qu’une femelle le mâle fera « des avances » continuelles à la femelle et tentera de la monter à longueur de journée et dans ce cas-là, il y a des risques de blessures par morsures.

Le rapport numérique idéal est en moyenne 1 mâle pour 3 à 5 femelles.
Si toutefois les mâles sont en surnombre, il faudra emménager l’enclos pour que les mâles et les femelles soient séparés.

reproduction1

Les organes reproducteurs des tortues sont pour la femelle deux ovaires et deux oviductes et pour le mâle de testicules et deux organes ovoïdaux. Le pénis est logé à la base de la queue.


Phases de l’accouplement chez des tortues terrestres

Phase1 : Le mâle renifle la femelle.
Phase 2 : Le mâle mord les pattes et/ou la queue de la femelle qui s’enfuit.
Phase 3 : Le mâle immobilise la femelle afin de la féconder.
Phase 4 : Le mâle est sur la femelle pour la féconder. Il pousse parfois de petits cris aigus.

 

Deux mâles dans un même enclos si il est suffisamment grand, est conseillés afin de stimuler leurs ardeurs. La Hermann est très sociale mes femelles et mâles par sous-espèce sont tous dans le même parc et s’entendent très bien. Je ne sépare jamais mes mâles des femelles.

Lors de cette période, les femelles ont un besoin supplémentaire en calcium.

Le mode de reproduction des Tortues est ovipare. Dans ce cas la femelle pond des œufs et le développement embryonnaire se poursuit dans l’œuf. Elle dépose ses œufs dans un endroit adapté « nid dans la terre et le recouvre » et les abandonne.

Un lieu de ponte adapté :

Un lieu de ponte adapté est indispensable dans l’enclos. Une bute de terreau universel ou terre de jardin mélangé avec du sable, exposé au soleil, est très utile aux femelles.

La femelle pond en général à partir de mi-avril/mai. Pour effectuer sa tâche, elle doit d’abord creuser un trou aussi profond que la longueur de ses pattes arrière et mi plastron. Avant cela, elle aura choisi un endroit ensoleillé, au pied d’un arbuste, légèrement en pente pour ne pas que les œufs soient noyés lors des pluies. Avant de choisir un trou définitif, elle en creuse plusieurs. Elle pond les œufs un par un, la ponte peut durer plusieurs heures. Après elle recouvre ses œufs. Afin de récupérer les pontes et de contrôler qui est la mère toute les 2h le parc est inspecté de 8h à 23h.

La ponte :

IMG_2762

La ponte est précédée de signes avant-coureurs des femelles : tourner dans le parc, simuler l’accouplement, faire des trous sans pondre, devenir agressives. Elles pondent le plus souvent en fin de matinée ou fin de soirée.

Le parc est aménagé de zones de ponte (terre molle ensoleillée). Les buttes ensoleillées et plantées de thym, bruyères, Lavater, lavandin les attirent.

Les œufs sont alors récoltés et placés sur du substrat qui est composé de vermiculite (grains de mica expansés) et déposés dans l’incubateur. Après 3 jours, les œufs ne devront plus être retournés (mort embryonnaire ou malformations).

– L’incubation :

C’est la température qui va déterminer le sexe des animaux :

– En dessous de 27° : mort de l’embryon

– 27°/29° : plus des mâles

– 30°/31° : moitié/moitié

– 32°/34°  : plus des femelles

– Au dessus de 35° : mort de l’embryon

Dans mon élevage même à 34° j’ai eu les 2 sexes !

Vous devrez attendre les 4/5 ans de la tortue pour savoir le sexe.

Les œufs sont déposés dans un incubateur électrique spécial reptile ou poussin :

Il peut arriver en cours d’incubation que certains œufs s’avèrent inféconds. L’œuf prend alors un aspect clair et sa couleur vire au jaunâtre puis au marron. Ces œufs doivent être éliminés pour éviter que des développements bactériens ne contaminent les autres œufs.

A 10/15 jours d’incubation, il y a un signe, les œufs féconds deviennent plus blancs. L’éclosion a lieu 60 à 80 jours plus tard en moyenne.

eclosion

Le nombre d’œufs et de pontes dépend de l’espèce :

  • Testudo hermanni hermanni : 1 à 6 œufs, 2 à 3 pontes par an
  • Testudo hermanni boettgeri 1 à 10 œufs, 1à 3 pontes par an
  • Testudo graeca  1 à 12 œufs, 1 à 3 pontes par an
  • Testudo  ibera 1 à 18 œufs, 2 pontes par an
  • Testudo marginata 1 à 13 œufs 2 pontes par an

La récolte des œufs :

Si vous avez choisi une incubation artificielle (voir plus bas), la récolte des œufs doit se faire quelques heures après la ponte (max 1 semaine sans les retourner). Après la ponte, attendez que la femelle s’en aille, déterrez délicatement les œufs, et placez-les dans une boîte contenant de la vermiculite ou sable. Si les œufs sont retournés dans les quelques heures qui suivent la ponte ce n’est pas grave, ils naîtront quand même car l’embryon n’est pas encore attaché à l’œuf. Il est conseillé de marquer les œufs avec un crayon à papier sans trop appuyer car, grâce à cela, vous serez sûr de mettre l’œuf dans le bon sens, afin de ne pas le retourner lors d’une éventuelle manipulation.

Au moment venu, les nouveaux nés incisent la coquille au moyen d’une dent spécifique (dent de lait) située au bout du bec et qui disparaît quelques semaines après la naissance. Certains petits se contentent de sortir la tête de l’œuf et y demeure pendant parfois plusieurs heures, le temps de résorber leurs réserves vitellines.

Il faut faire se reproduire des spécimens de même espèce et de même sous espèces sinon nous obtiendrons des HYBRIDES. Les tortues hybrides n’ont pas de descendance. Elles pondront des œufs chaque année mais ils ne seront pas fertiles.

La tortue est un reptile et par conséquent pond des œufs…
L’œuf est généralement blanchâtre de forme allongée ou sphérique. La taille de l’œuf est proportionnelle avec la taille de l’individu. En générale, plus la tortue est grande et plus elle pond d’œufs.

 

La maturité sexuelle :

La maturité sexuelle dépend de l’espèce. Elle est généralement atteinte entre 5 et 7 ans mais elle dépend aussi de son environnement. La reproduction se fait généralement au printemps mais elle peut avoir lieu plusieurs fois dans l’année. Le mâle est assez agressif pendant la parade nuptiale. Le mâle immobilise la femelle contre un obstacle avant de la féconder et introduit son pénis dans son cloaque.

La gestation :

La durée de la gestation dépend de l’espèce, de son environnement et surtout de la température. Les œufs sont généralement pondus dans 4 et 10 semaines qui suivent l’accouplement. Presque toutes les tortues déposent leurs œufs dans un trou ensoleillé. Elles creusent le trou à l’aide de leurs pattes arrière et veillent à bien le refermer après la ponte.

 

Remarque :
-La femelle peut chercher un endroit convenable pour pondre ses œufs pendant plusieurs heures.
-La tortue peut emmagasiner le sperme pendant une durée allant jusqu’à 5-6 ans. Il n’est donc pas rare qu’une tortue ponde même si elle ne s’est pas accouplée pendant un certain temps.

 

ATTENTION : Il ne pas faut déranger une tortue en train de pondre, elle pourrait abandonner son travail.

L’incubation artificielle des œufs

Il existe 3 méthodes :
– la méthode du bain-marie
– la méthode de l’ampoule chauffante.
– La couveuse électrique

Il faudra laisser brancher la résistance 12h par jour et l’éteindre la nuit. Les bébés naîtront au bout de 70 jours environ, si vous laissez une température constante jour/ nuit les naissances se feront au bout de 60 jours.

IMG_7629

Pour ces 3 méthodes décrites ci-dessus, l’hygrométrie idéale se situe entre 50 et 70%. Au-delà de 70% les œufs pourraient se fissurer, et provoquer la mort de l’embryon.

La durée d’incubation

Avec une incubation artificielle, le temps d’incubation varie de 60 à 90 jours. Pour les œufs incubés naturellement, dans le jardin, elle est plus longue. Il faut faire attention à ne pas retourner les œufs pendant le mirage car l’embryon pourrait mourir. Les femelles pondent même si elles n’ont jamais eu de contact avec un mâle. Les œufs ne seront pas fécondés et ne donneront donc pas de naissance. La femelle peut être féconde durant 4 ans après avoir été fécondée par un mâle.

– Maintenance des nouveaux nés :

Le nouveau-né sort de l’œuf après avoir creusé un trou pour pouvoir respirer. Le petit reste dans l’œuf pendant quelques heures voire deux jours. Le bébé tortue est complètement indépendant dès sa naissance. Après la ponte, les parents ne s’occupent plus de leurs bébés. Ils commencent à se nourrir deux à trois jours après l’éclosion. Le régime alimentaire ne change pas des espèces adultes. Il faut tout de même veiller à ce que la nourriture soit réduite en petits morceaux.

Les nouveaux nés sont baignés et placés dans la nurserie ou se trouve les terrariums, une trentaine de naissances par terrarium. Ils mesurent 3 à 4cm pour un poids de 5/10 grammes.

bebe

Dans les heures qui suivent la naissance, certains nouveaux nés mangent des petits morceaux de coquilles. Ils mangent comme les adultes les 2/3 jours suivants.

bebes

Hygrométrie ambiante nouveaux nés : deux zones : Une à 70/75% et une à 80/85%. Les bébés ont besoin d’une large plage d’hygrométrie élevée (80/85%). La kératine qui compose la carapace se dilate en chaleur humide et permet une meilleure croissance harmonieuse de la dossière (excroissances pyramidales de la dossière et bourrelets du plastron).

De la naissance à mi-septembre, les nouveaux nés et juvéniles (1 à 3 ans) sont en parcs extérieurs. A partir de mi-septembre, les animaux sont placés en terrarium. Du 15 novembre au 1 décembre, les températures sont baissées progressivement. Les animaux sont ensuite placés en hibernation dans les réfrigérateurs prévus pour cela. Ils sont réveillés début février (2 mois d’hibernation pour les 1an, 3 mois pour les 2 ans, 4 mois pour les 3 ans) et sont alors maintenus de nouveau en terrarium. Les nouveaux nés sont placés en parcs extérieurs mi-juin et les juvéniles (2 à 3 ans) mi-mai. A partir de la troisième année, les juvéniles hibernent comme les adultes

Observation d’élevage :

Toutes les femelles ne pondent pas chaque année. Une femelle pond de 1 à 6 œufs par ponte (parfois 2/3 pontes). Plusieurs pontes sont retrouvées lors du nettoyage des parcs dans les buttes de terre. Les œufs sont jetés.

La libido des mâles est proportionnelle au nombre de mâles dans le même enclos. Les mâles sont laissés dans le même parc avec les femelles la « Hermann » n’est par arde lors des parades nuptiales. Depuis que mes femelles et mes mâles par sous-espèce, restent ensemble toute l’année, une nette augmentation des œufs a été fécondée.

La femelle peut garder les spermatozoïdes du mâle pendant 4 ans, néanmoins, le sperme du dernier mâle est sélectionné pour la fécondation, j’ai fait l’expérience les deux première années j’ai eu des naissances après les œufs n’étaient plus fécondés.

Conclusion : Une Tortue en captivité peut reproduire à l’âge de 10 ans avec un poids minimum de 450 g ! Le nombre d’éclosions sur les œufs pondus n’est pas significatif, considérant que les femelles sont encore très jeunes.