Hibernation « comment faire hiberner »

L’hibernation ou brumation est un phénomène naturel. Les tortues sont des animaux ectothermes, leur température interne dépend de la température extérieure,
ainsi qu’en dehors il fait 10° et qu’il n’y a pas de soleil, la tortue ne pourra pas se chauffer, elle ne pourra atteindre sa température corporelle idéale
qui se situe aux alentours de 25-30° :
elle devra donc entrer en hibernation comme les ours , hérisson…

CHAQUE ESPÈCE DE TORTUE HIBERNE DIFFÉREMMENT

Les tortues terrestres méditerranéennes, Occidentale HERMANN, « testudo Hermanni Hermanni » doivent hiberner DES LEUR NAISSANCE, c’est essentiel à leur bonne santé et à leur bien-être. Elles hibernent de novembre à mi-mars. Une tortue doit hiberner dans un endroit frais (entre 3 et 8°).

Il faut laisser faire la nature et les tortues. Une tortue se régule toute seule (elle cesse de manger quand la mauvaise saison approche, elle ne sort plus). Elle pourra donc cesser de s’alimenter quand elle sentira que l’hiver approche, et donc vider ses intestins. En effet pour hiberner, une tortue ne doit avoir dans ses intestins aucun déchet. Les tortues cessent de s’alimenter quelques semaines avant l’hibernation, si elles ont vécu en terrarium, il faudra donc, cesser de les nourrir progressivement.

L’HIBERNATION DE MON ÉLEVAGE « TORTURAMA » :

La première quinzaine du mois d’octobre est le début de la phase de préparation à l’hibernation selon les températures car c’est la température extérieur qui déclenche le début de l’hibernation. Quand la température descende en dessus de 17/15° elle s’alimente moins et sort moins. La deuxième quinzaine est l’entrée en hibernation toujours si la température descend en dessous de 15/10°, elle ne s’alimente plus et sort plus. L’hibernation est commencée.

Au 1er novembre, quand arrivent les premières gelées et que mes Tortues depuis quinze jours sont rentrées en léthargies, je les place dans des caisses en plastique remplies de feuilles de chênes ou châtaigniers (surtout pas de feuilles de noyer qui sont toxiques pour la tortue) et les placent dans des réfrigérateurs à froid ventilé.

bac-feuilles1 bac-feuilles2

Un compteur séparé « ‘différentiel » a été installé afin de contrôler la température par une sonde à l’intérieur de chaque réfrigérateur à froid ventilé. Lorsque la température descend en dessous de 3° une alarme retenti et l’électricité des réfrigérateurs est automatiquement arrêter par disjoncteur spécial.

Pendant et après l’hibernation 2011 et 2012 j’ai déploré beaucoup de décès de Juvénile, le terreau, la paille/foin développaient de la moisissure ce qui entrainaient le développement d’une rhinite sur la majorité des juvéniles, c’est pourquoi j’insiste qu’il ne faut mettre dans les caisses que des feuilles de chênes ou châtaigniers qui ne moisissent pas, les autres substrats (terre, coco, sphaigne, bruyère, sable, sont des nids à bactéries) ! ET SURTOUT PAS DE FEUILLE DE NOYER QUI SONT TOXIQUE!

differentielfrigos

Cave à vin
cave-vin

L’entrée en hibernation

Les tortues sont des animaux ectothermes, leur température interne dépend de la température extérieure. Ainsi, lorsque la température extérieure est de 10°C et qu’il n’y a pas de soleil, la tortue ne pourra pas se chauffer et atteindre sa température corporelle idéale qui se situe aux alentours de 25-30°C, elle devra donc entrer en hibernation. Les tortues terrestres méditerranéennes doivent hiberner dès leur naissance, c’est un phénomène naturel essentiel à leur bonne santé et à leur bien-être.

Un jour, une personne m’a dit que sa tortue hibernait dans le salon sous le radiateur ! Franchement, arrêtons de faire subir à ces pauvres tortues des conditions de vie incorrectes. Une tortue doit hiberner dans un endroit frais (entre 3 et 8°C).

Il faut laisser faire la nature et les tortues. Une tortue dans son parc se régule toute seule, elle cesse de manger quand la mauvaise saison approche, elle ne sort plus. Un beau jour, en octobre – novembre (selon votre région), votre tortue se sera enterrée au pied du thym, sous un tas de fumier ou dans sa cabane. Avec les plantations effectuées dans l’enclos, elle aura toujours à manger à sa disposition et elle pourra donc cesser de s’alimenter quand elle sentira que l’hiver approche.

JUVÉNILE : Pour hiberner, une tortue maintenue EXCEPTIONNELLEMENT en terrarium (pour des raisons de santé ou de perte de poids), elle ne doit avoir aucun déchet dans ses intestins, pour la préparer à l’hibernation ne plus nourrir la tortue 10 jours avant l’entrée en hibernation (retirer l’alimentation, le foin..) donner des bains d’eau tiède tous les jours. Couper la lampe chauffante laisser la lumière UVB, descendre la température du terra progressivement mettre la tortue dans une boite (du sopalin au fond remplie de feuilles de chêne ou châtaignier) (surtout pas de terre, foin, paille, coco… « Nid à bactéries ou allergène ») dans un endroit plus froid « garage » une fois que la tortue ne bouge plus la mettre dans l’hibernation choisie ci-dessous. Surtout il est vital de ne pas DÉRANGER la tortue « en la pesant pendant l’hibernation » dans la nature personne ne va la peser !!

Mais c’est inutile de suivre ce protocole si la juvénile vie dehors, elle cessera de s’alimenter quelques semaines avant l’hibernation (début octobre). Laissez la nature faire. La tortue terrestre française doit vivre dehors dès sa naissance ! Vous pouvez protéger son lieu d’hibernation en cas de geler en dessous de 0° par du film d’hivernage pour plante ou autre. Vous pouvez mettre des feuilles de noyer AUTOUR de sa maison pour faire fuir les nuisibles (rats, souris…)

Les différentes techniques d’hibernation

L’hibernation extérieure naturelle

Logiquement début octobre les températures baisse en dessous de 18/15° (voir fin septembre selon la météo)  la tortue mange moins et sort très peu, mi-octobre le froid descend en dessous de 12/10° la tortue ne s’alimente plus sort très très rarement, elle a fait en sort de vider son intestin (surtout ne pas la baigner! pensez que dans la nature personne ne lui fait prendre un bain!) La tortue se régule d’elle-même, et s’enterre toute seule sans votre intervention, ou se cache sous ses feuilles. Si elle hiberne dans son abri prévoir un abri d’une hauteur de 40 cm afin de pouvoir obtenir une bonne isolation du froid et pour aussi l’été. Il arrive que le froid descende en dessous de 0° durant l’hiver, éviter de déplacer la tortue, protéger sa maison par un film d’hivernage pour plante ou autre isolant.

Le plus important est les redoux quand la température remonte au dessus de 15° l’hiver! dans sa maison elle est automatiquement plus élevée se qui réveille la tortue qui tourne dans son abri ne pouvant sortir (elle finira pas mourir d »épuisement) ou si elle sort et mange et que le refroidissement revient son intestin ne sera pas vide (faut compter une semaine pour que la tortue vide son intestin) ça lui sera fatal! 

Si elle n’arrive pas à entrer en hibernation lui trouver un endroit plus froid et vérifier qu’elle ne soit pas malade.

Il est important de pouvoir contrôler la température dans son abri, vous pouvez y placer une sonde qui vous donnera la température de son abri par la station météo placée dans la maison.

Attention aussi aux grosses pluies (orage, tempête…) risquent d’inonder son lieu d’hibernation! Idée de préparation d’abri par NANOU DOURGUIN de Passion Tortues :

http://www.torturama.fr/hibernation-preparation-abri-in-nature/ 

Attention toutefois à bien la protéger contre les rongeurs
par un grillage au dessus et aussi en dessous si besoin, fermez bien sa maison.
Vous pouvez mettre des feuilles de noyer AUTOUR de sa maison pour faire fuir les nuisibles (rat, souris, mulots, et du froid…)

L’hibernation en caisse, dans une cave, un garage, un cellier…

Cette technique dépend de votre région. Elle a un avantage pour les personnes résidentes dans le nord de la France. En effet les hivers étant souvent rudes, les tortues peuvent parfois geler si la température est relativement basse en dessous de 0°. Vous pouvez fabriquer une caisse en bois ou prendre une caisse plastique (environ 40cm et 40 cm de profondeur) mettre dans le fond du journal ou sopalin que vous remplirez de feuilles mortes de chêne ou châtaignier (elles ne moisissent pas et dur des années). Le haut sera constitué de grillage pour éviter aux rongeurs de venir  « grignoter »  la tortue durant son sommeil. Une fois l’hiver installé (température extérieure inférieure à 10°C et identique à celle de la pièce d’hibernation) que votre tortue enfouie sous un tas de feuilles ou endormi dans son abri ou autre, prenez-la et mettez-la dans sa caisse. Évitez de placer la caisse près de la machine à laver, ou près d’une source de chaleur. Dans sa caisse elle doit rester au même endroit si la tortue bouge dans sa caisse, c’est qu’elle est maintenue dans de mauvaise conditions d’hibernation ou est malade. Il arrive qu’une tortue fasse ses derniers excréments dans la caisse « réflexe normal ». Attention la pièce doit être en dessous de 8° pendant toute l’hibernation, si non, votre tortue finira par mourir d’épuisement pendant ou à la sortie d’hibernation ! Pensez qui si dehors les température remontent au-dessus de 12° que votre caisse soit : dans un garage, une serre, dans les comble, une abri de jardin…automatiquement la température dans ses endroits augmentera au dessus des 15° se qui réveillera votre tortue, elle finira par mourir d’épuisement! Soyez vigilant!

L’hibernation dans le réfrigérateur d’appoint

Cette méthode n’est pas naturelle du tout. Mais elle présente plusieurs avantages :
– il ne gèle jamais (la température est maintenue entre 3 et 6°C)
– aucun rongeur ne peut y pénétrer
– on peut écourter ou allonger la durée d’hibernation
– il n’y a pas de brusques changements de température

– pas de Risque d’inondation


– pas de Risque de décès d’épuisement comme en 2015/2016 chez certain éleveurs en décembre 2015/2016/2017 trop doux pour que la tortue rentre en léthargie et pas assez chaud pour qu’elle s’alimente.Et surtout les redoux au dessus de 15° qui réveille la tortue d’où la morte par épuisement.

hiver trop court la tortue n’a pas son quota de léthargie.

Ne pas faire hiberner au frigo une tortue MALADE

De plus en plus d’éleveurs du nord au sud font hiberner leurs tortues au réfrigérateur car, dans toute la France. Un climat trop changeant indispose fortement les tortues lors de leur entrée et sortie d’hibernation qui finissent par s’épuiser.

Le réfrigérateur permet de maintenir une température constante. Le réglage de la température doit être compris entre 3 et 8°C, l’hydrométrie se fait en ajoutant un saladier d’eau, ouvrir la porte pour ventiler une fois par semaine pour un frigo d’appoint.

Caisses d'hibernation
Caisses d’hibernation

Début novembre, lorsque que dehors il fait en dessous de 8° déposer les tortues dans des bacs ou caisses plastiques,  mettre dans le fond du journal ou sopalin, remplir de feuilles de chênes ou châtaigniers qui ont l’avantage de ne pas pourrir et ni moisir, (passez les feuilles au micro ondes pour tuer les bêbêtes) et de le poser dans un réfrigérateur d’appoint ou une cave à vin vous devez mettre un saladier ou boite plastique, rempli d’eau sur une grille pour faire l’hydrométrie (à remplir d’eau régulièrement) sauf si c’est un frigo à froid ventilé,  ouvrir le réfrigérateur au moins une fois par semaine, attention que la boite détenant les tortues ne touche pas le fond du frigo!) Ne pas peser ni baigner la tortue pendant l’hibernation.

Un réfrigérateur à froid ventilé est idéal, l’hydrométrie se fait seule,pas besoin de mettre un récipient rempli d’eau, il faut juste ouvrir la porte pour l’aérer tous les 15 jours et mettre les tortues dans une caisse (style plastique pliante aérée) remplie de feuilles de chêne ou châtaignier. ATTENTION LES FEUILLES DE NOYER SONT TOXIQUES

Cela fait plus de 10 ans du 1er novembre au 15 mars que je fais hiberner toutes mes tortues des naissances aux adultes dans mes frigos. J’ai été critiqué (l’autre en Bretagne avec ses tortues dans les frigos…) Mais maintenant certains éleveurs du SUD m’appellent pour me demander conseils, car vu que leurs hivers sont trop courts que les inondations qui sont fréquentes… et surtout l’hiver pas assez rude, déplorent beaucoup de perte.

L’hibernation des juvéniles maintenues en terrarium pour des raisons de santé

Le premier hiver

La première semaine, les faire jeûner et les baigner tous les jours pour qu’elles vident leurs intestins, réduire la température entre 18/20°. La 2ème semaine ne plus les baigner et réduire de nouveau la température entre 8/10° en les mettant dans une pièce plus fraîche. Le temps d’hibernation peut-être de 2 à 5 mois pour des raisons de santé.

Le deuxième hiver si sa santé le permet et jusqu’à son dernier souffle, la tortue juvénile doit être maintenue à l’extérieur elle doit hiberner comme les adultes aucune préparation n’est à faire! la nature s’en chargera! 

  les juvéniles dès leur naissance qui vivent en enclos extérieur

jusqu’à l’automne, l’entrée en hibernation se fait naturellement : ne pas les baigner, elles se régulent d’elles-mêmes, elles arrêtent de manger quelques semaines avant et quand le froid arrive, elles s’enterrent ou se réfugient dans le coin de leur maison que vous aurez rempli de feuilles de chênes ou châtaigniers. Penser en cas de forte plus « tempête… inondation…  » que l’endroit ou elles hibernent ne craint rien, car le plus souvent la « fosse d’hibernation » que vous aurez faite est plutôt une fosse inondée en cas de grosse pluie!! alors surmontez l’endroit de sa cabane (moi je fais directement un planché rehaussé) pas de fosse (surtout pas de regard en béton qui favorisera des rhinites pas les particules de béton « frottez votre main sur le béton et vous pourrez constater de la poussière de ciment se qu’elle respirera » et comme la tortue longera l’intérieur du regard en béton, elle s’abimera en se rappant la carapace, penser à le doubler intérieur si vous optez pour un regard en béton. (voir les fiches comment préparer l’hibernation)

Attention bien protéger contre les rongeurs par une grillage au dessus et en dessous et le froid par un film d’hivernage pour plante ou autre isolant!

Conseils

Pour les juvéniles de 1 à 3 ans, « on » conseil quelquefois de ne pas les faire hiberner tout l’hiver (1 an = 2 mois d’hibernation, 2 ans = 3 mois …). DANS LA NATURE QUI DIT TOI TU VAS HIBERNER 2 MOIS, TOI 3 MOIS!!! c’est surtout l’éleveur qui se fait plaisir de voir sa pauvre tortue dans un terra! rappelez vous qu’une tortue en bonne santé grossir lentement, si vous la mettez en terra elle doublera son poids qui parait logique, mais qui réduira son espérance de vie et la déformera (intérieur) Si votre tortue est en bonne santé elle doit impérativement hiberner dès sa première année. Si elles sont maintenues en terrarium,  » pour des raisons de santé » et si une hibernation est possible, réduisez la température jusqu’à ne plus chauffer, ne plus nourrir la tortue et la baigner tous les jours pendant 1 semaine. Une fois qu’une tortue dort, la mettre dans une caisse comme pour les adultes et, au moment choisi et selon l’âge de la sortie d’hibernation, la réchauffer progressivement. Elle se réveillera très rapidement.

Essayez de toujours privilégier une croissance normale, lente, et bannissez une croissance trop rapide « sans hibernation » car vous risquez de faire des tortues obèses, souvent malades et raccourcir leur espérance de vie. A l’état sauvage, les naissances se situent en septembre, parfois plus tard, et les bébés hibernent en ayant presque rien mangé et sans aucune réserve. Quelquefois, ils restent tout l’hiver à côté de leur coquille dans la terre sans quitter le nid et ne sortent qu’au printemps suivant. Conclusion : même les nouveau-nés peuvent hiberner.

Ne faites jamais hiberner une tortue malade, affaiblie ou qui a perdu du poids. Faites-la plutôt passer une partie de l’hiver en terrarium, jusqu’à ce qu’elle soit apte à hiberner. Certaines personnes, ne veulent pas faire hiberner leur tortue sous prétexte qu’elle est trop maigre. Il n’y a pas de tortue trop maigre, ou de tortue avec un poids idéal, chaque tortue est comme elle est. Le plus important est qu’elle ne perd pas de poids. Cela ne veut pas dire qu’une tortue en dessous du poids idéal (qui n’existe pas) est malade et n’a donc pas assez de réserves pour hiberner. Dans la nature, elles hibernent depuis des millénaires.

Certains éleveurs, pèsent leurs tortues pendant l’hibernation mais,
si la tortue est en bonne santé, c’est inutile car elles perdent automatiquement
du poids durant cette période, de …(il n’y a pas de barème de perte de poids) et surtout ça la stresse et peut lui faire un arrêt cardiaque!

Une tortue qui ne veut pas rentrer en hibernation

Dès que le froid arrive en dessous de 10° le métabolisme de la tortue se met au ralenti et la phase hibernation se déclenche, si la tortue ne rentre pas en léthargie c’est qu’elle a un gros problème de santé « soit des vers, soit une rhinite, soit pas assez froid…. »

Il est déconseillé de maintenir une adulte en terrarium car il n’y a pas plus stressant pour une adulte de se retrouver enfermée, ça rassure seulement l’éleveur! sauf en cas de force majeur durant la période de soin, mais dites vous bien que ça aura des conséquences sur les années à venir! son métabolisme s’en trouve perturbé et fragilisé!

Durée d’hibernation :

Les miennes « naissances/adultes » hibernent dans mes frigos spéciales pour mes tortues du 1er novembre à mi-mars de l’année suivante à 4°. Mi mars, je les replace  dans leur maison sans trop les remuer et elles se réveilleront naturellement comme si elles avaient passé l’hiver dehors!

Un mâle est beaucoup plus fertile et la femelle plus reproductrice si ils ont hiberné au moins 4/5 mois.

Vu nos hivers trop courts ou très perturbés par des redoux au dessus de 17° souvent en décembre ou février se qui entrainent le réveil de la tortue qui tourne dans sa maison et qui finira de mourir d’épuisement ou si elle sort manger et que les températures baisses les jours qui suivent, son intestin sera pas vide! (faut compter une semaine pour qu’elle vide son intestin) elle mourra de septicémie et vous retrouverez que la carapace « les vers l’auront mangé! » c’est pour ses raisons que cela fait 15 ans que j’hiberne toutes mes tortues dès leur naissances et adultes dans mes réfrigérateurs à froid ventilé.

Attention aux nuisibles! je pensais avoir sécurisé mon parc et voila ce que j’ai retrouvé en déménageant un RAT (animal très intelligent qui sait prévenir ses camarades du garde manger mis à leur disposition « votre  parc ») m’avait emporté en 2003 mes 22 juvéniles et avait commencé à s’attaquer à mes adultes et croyez moi l’hibernation au frigo est POUR MOI une sécurité pour mes tortues et tranquillité pour moi :

 Important ne changer rien si votre tortue à l’habitude d’hiberner toute seule et de sortir dès qu’elle le ressent, un changement d’hibernation peut lui être fatal! Protéger plutôt son lieu d’hibernation.

PENSEZ « TORTUE » :
GARDEZ EN MÉMOIRE DE MAINTENIR VOTRE TORTUE DANS DE CONDITIONS LES PLUS PROCHES DE SON BIOTOPE D’ORIGINE, VOUS LUI ASSUREREZ UNE LONGUE
ET HEUREUSE VIE. PLUS VOTRE TORTUE GROSSIRA LENTEMENT,
PLUS LONGTEMPS ELLE VIVRA !