Abri parc juvéniles

Parc juvénile intérieur


La création d’un habitat naturel et des conditions de vie optimales sont importantes mais souvent négligées. La présence de la végétation décorative et nutritive idéale, le terrain… sont des éléments qui contribuent directement à la santé des tortues. Des conditions de vie inadaptées peuvent générer des pathologies comme par exemple développer des carapaces déformées.

La grandeur du parc est primordiale. Il varie en fonction de l’espèce, de l’âge, du poids, de l’individu, du sexe, du nombre d’animaux etc…

L’enclos grandira avec l’animal. Mes enclos sont entourés de barrières de bois et empêchent la fuite des animaux.

Les parcs sont aménagés de zones arides et vertes, plantées d’arbustes et d’aliments, et équipés d’abris hors gel et de surfaces vitrées.

 Les clôtures
J’ai opté pour des barrières de bois en pin traité autoclave (100cm hors sol x 180cm de long).

Avantage : Les barrières ne s’usant pas toutes en même temps, au même endroit, je peux aisément remplacer la partie endommagée.

Inconvénients : Les animaux voient au-delà. Les parois pleines sont moins stressantes pour les animaux. J’ai donc obstrué la base par 1 clin en pin traité autoclave de 0.30cm, et ajouté un film plastique ajouré sur toutes les barrières.

Les zones arides
En côte d’Armor, il est nécessaire de faire des zones sèches pour certaines espèces dont le plastron est bas. L’herbe est un vecteur d’humidité et peut provoquer des mycoses du plastron.

Comme il est fait dans mon établissement, l’herbe sur une partie sera brûlée à l’aide d’un déstructeur thermique et remplacée par endroit par du paillis de lin et du paillis de pin (calibre 5/10/10). Le paillis de pin empêche l’herbe de pousser et augmente la température du sol. Il est beaucoup plus petit que l’écorce de pin et offre l’avantage de se désagréger quand on marche dessus et de sécher très vite après une pluie.

Le relief
C’est aussi le plaisir de vivre des animaux. Certaines préfèrent les surfaces planes et d’autres aiment escalader. Les femelles apprécient particulièrement les talus plein sud, planté d’essences méditerranéennes (lavandin, romarin, etc…) pour y pondre.

Le parc qui héberge mes reproducteurs bénéficie de rocailles (silex et pierres plates type ardoise qui garde bien la chaleur). La butte déjà existante offre une zone de ponte et une zone d’escalade. Des pieds de lavande, de framboisiers, de sarriette, bruyère, thym, romarin, arbousier… ont été plantés.

Les allées
Sont bétonnées et protégées par un grillage afin d’éviter le passage directe dans les parcs.

Les abris

Abris principaux pour Adultes

Chalet adultes
Chalet adultes

Abris principaux pour Juvéniles

Parcs juvéniles
Parcs juvéniles

L’abri principal des juvéniles est en bois un fond dans l’abri en PVC. Le fond de l’abri est garni de feuilles de châtaignier. Le parc de 150cm sur 80cm pour une trentaine de juvénile de la naissance à 1 an est protégé au-dessus par un grillage afin d’éviter d’éventuels prédateurs (pies, corbeaux …)

La moitié du parc est laissé en plexiglas pour faire office de serre afin de chauffer rapidement et abriter du mauvais temps.

Abris d’appoint ou secondaires
abri appoint2abri appoint1

  • Pots en terre cuite retournés avec ouverture.
  • Ecorces d’arbres.
  • Pierres creuses…

Les surfaces vitrées
serre2serre1

Les serres ou châssis de culture permettent aux Testudos de parer aux périodes intermédiaires d’hibernation (printemps/automne). Certaines espèces peuvent alors être mises à l’extérieur dès la sortie à l’entrée d’hibernation et hiberner trois à quatre mois à la place de cinq dans le nord. Installer les abris sous des surfaces vitrées plein sud ou en partie avant de l’abri.

Les parcs pour les adultes varoises ou corse sont équipés chacun, d’une serre à leur entrée du chalet en PLEXIGLAS ALLTOP (laissant passer les UVB) d’un mètre carré. Sert de véranda et d’entrée et à l’extrémité pour se chauffer ou se protéger du mauvais temps.

Avec ce type de châssis, nous avons un double effet : véritable solarium en journée. L’été, durant la journée, la chaleur accumulée dans les feuilles protège les tortues durant la nuit.

Pendant l’hibernation mes abris et accessoires (bassin, abreuvoirs…) sont désinfectés avec de l’eau de javel et la litière (feuilles de châtaigniers) est entièrement changé, attention les feuilles de noyer sont nuisibles à la tortue.

MODÈLES ABRI JUVÉNILES :